AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  votesvotes  

Partagez | 
 

 INFOS PRESSE AUTOMNE 07.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 13:53



LES DEUX MONDES




Combiné de Minor et François Ier, les Visiteurs, Jumanji et la Nuit au musée, les Deux Mondes est une fantaisie d’aventure remarquable. Dans sa conception ambitieuse, et son interprétation d’abord. Son interprète, exactement.

Soit le décidément fantastique Benoît Poelvoorde. Au sortir d’un quelconque American Gangster, par exemple, où des Denzel Washington et Russell Crowe rivalisent de convenu, comment ne pas voir en lui ce qu’il est : l’un des meilleurs acteurs au monde (tel Dutronc jadis, selon Spielberg), avec Travolta, Tim Roth, Norton ou Reese Witherspoon.

Qui l’eût cru, que le zozo du plat pays de Van Damme survivrait à deux nanars namurois ? Que son nuancier zinzin (hybride punk de Pierre Richard, Johnny et De Funès), loin de périmer à l’usage, ne ferait que gagner en étoffe et ampleur?

Entre les Deux Mondes du jour, et Cowboy puis Astérix sous peu, l’hyperpitre gondole en pli spatiotemporel — prétexte quantique du film approfondissant le cas. «Je m’enfonce, là ?…» s’affole dans l’indifférence générale le héros Rémy, au «trente-sixième dessous» de la frustration sexuelle, entre divorce et inondation.

Soit le triple deuil inaugural de la dépression, dont on sait dorénavant qu’elle constitue Poelvoorde, du mauvais côté réel de l’écran. En raison de cette proximité des gouffres, qu’on lui a de fait toujours connue, le funambulisme tragicomique de Benoît Poelvoorde est plus que jamais efficient ici, épatamment pathétique en schizo-Bartleby restaurateur de tableau médium.

Elu du Destin dans un univers parallèle (scène primitive bien cadrée par le décor antipodique, digne de l’Ile ou King Kong), Poelvoorde est, mine de rien, le raté triomphal d’un retour du refoulé colonial belge à l’heure de la partition ubuesque : «On m’élit roi, mon peuple m’aime/Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant…», comme dit la fable du Pot au lait. On connaît la suite neurasthénique: «Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même/Je suis gros Jean comme devant.»

Passé nombre d’épreuves (disparaître, voler, défier le dragon…), c’est ce qu’il adviendra du roi du néo-Congo belge rêvé Bégaméni.

Monarque que voilà d’ailleurs sur la scène du Grand Rex en chair et en os, dimanche soir, bateleur virtuose passablement inquiétant des Deux Mondes, avec son petit copain de spleen quadrupède gambillant Billy (billypolaire ?). «Des questions ?! harangue la star lunatique. Qui a gagné le plus ? Qui était le plus gros déconnard sur le plateau ?! Profitez-en.»

A lui seul un autre monde, dans ce cadre féerique du Grand Rex, là devant nous tel qu’en lui-même, Benoît Poelvoorde est ailleurs. Où ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 14:25



Arrow ++ VIDEO Arrow http://newsfrance.fr/article.php?sid=1164

Astérix aux Jeux Olympiques




C'est un des films les plus attendus de 2008, Astérix aux Jeux Olympiques débarquera sur vos écrans le 30 janvier 2008, qu'on se le dise et avec quel casting !


Parmi les acteurs, que des grands noms : Clovis Cornillas, Gérard Depardieu, Alain Delon, Benoît Poelvoorde, José Garcia, Franck Dubosc, Jean-Pierre Cassel, Sim, Adriana Karembeu, Tony Parker, Michael Schumacher, Dany Boon, Amélie Mauresmo, David Beckham, Claudia Cardinale, Jamel Debbouze , Élie Semoun,...



Bref, un casting de rêve. Le sypnosis : Astérix et Obélix devront remporter les Jeux Olympiques pour permettre au jeune Gaulois Alafolix d'épouser la Princesse Irina et lutter contre le terrible Brutus, prêt à tous les stratagèmes pour lui aussi gagner les Jeux Olympiques et se débarrasser de son père : Jules César


En attendant, et pour vous faire patienter jusqu'au 30 janvier,voici le making-of du film. Amusez-vous bien !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 18:42


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 22:36



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 22:43


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 22:45


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 5 Déc 2007 - 23:04



Benoît Poelvoorde, confessions intimes
Après "Jean-Philippe" ou "Selon Charlie", c'est dans "Les deux mondes", un conte fantastique que l'on retrouve l'acteur belge, Benoît Poelvoorde. Il y incarne un artisan sans histoire qui se retrouve propulsé dans un monde parallèle et qui doit venir en aide à une tribu opprimée.



Benoît Poelvoorde malade mais professionnel

Même malade, Benoît Poelvoorde a assuré la promotion de son nouveau film ("Les Deux Mondes"). Il résume l'intrigue à sa façon.

Le tournage de ce film a fait du bien à l'acteur, un peu déboussolé après le tournage du dernier volet d'Astérix, "Astérix aux J-O".



Benoît Poelvoorde se remet en question

Benoît Poelvoorde est à une période charnière de sa vie. Est-il le porte-parole de la Belgique, sa patrie? Est-il mégalomane ? Est-il fait pour ce métier ? Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se pose beaucoup de questions… auxquelles il nous donne des réponses. Oui, les acteurs sont forcément mégalos. Quant à sa carrière, il enchaîne les joies et les déceptions. Dur pour lui de savoir si, finalement, il est fait pour cela.

Benoît Poelvoorde est un acteur qui n'a pas sa langue dans sa poche. Ainsi, quand on lui demande ce qui l'énerve et le met en colère… on ne peut plus l'arrêter ! Bon acteur, Benoît Poelvoorde est également imprévisible.

Quand on lui donne la parole, il n'hésite pas à dire ce qu'il a sur le coeur.

Benoît Poelvoorde, trop de pub, tue la pub ?

La publicité, voilà ce qui a le don d'exaspérer notre acteur belge. Trop de pub ! C'est ce qu'il conteste. Pour lui, c'est beaucoup trop agressif dès 7 heures du matin, de se retrouver face à des affiches 4X3 nous vantant les mérites de tel ou tel produit. Il y a des heures pour tout, c'est pourquoi, il suggère la mise en place de publicités défilantes. Avec des thèmes adaptés aux différentes heures de la journée. Un concept à déposer peut-être ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Ven 7 Déc 2007 - 1:48


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 8 Déc 2007 - 2:58





"C'est l'histoire d'un homme face à ses échecs"

Interview - L'acteur comique belge est de retour sur les écrans
avec une triple actualité.
Il est à l'affiche de "Cowboy",
un film de son ami Benoît Mariage. Rencontre.


C'est l'histoire d'un journaliste Belge, Daniel Piron, paumé et en quête de ses idéaux passés. Persuadé qu'il n'est pas trop tard pour faire tout ce dont il rêvait dans sa jeunesse, Daniel se lance dans la réalisation d'un documentaire autour d'un fait divers vieux de 20 ans. Mais il s'aperçoit au fur et à mesure du tournage qu'il est temps pour lui d'assumer ses désillusions...

L'acteur Benoît Poelvoorde et le réalisateur Benoît Mariage ont répondu aux questions de Christian de Dadelsen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 8 Déc 2007 - 3:20



Benoît Poelvoorde, toujours plus à l'Ouest

L'acteur et le réalisateur des Convoyeurs attendent se retrouvent pour une comédie mélancolique. Cowboy, de Benoît Mariage, offre à Benoît Poelvoorde son rôle le plus sensible à ce jour. Dans la peau d'un quadragénaire animateur de télévision, le trublion belge émeut. Cette «grande gueule» tente de redonner un sens à sa vie en tournant un documentaire sur un ancien preneur d'otages contestataire.



«J'ai trop bossé et j'ai fait des conneries»


Benoît Poelvoorde, acteur.

Vous allez bien Benoît?

Pas vraiment, non... Si je n'étais pas aussi emballé par Cowboy, je ne donnerais probablement pas d'interviews. C'est dur de faire le guignol dans les médias quand on est en pleine déprime et qu'on se fait traquer par les paparazzis.

Qu'est-ce qui vous est arrivé?

J'ai trop bossé et j'ai aussi fait des conneries dans ma vie personnelle. C'est pour cela que le malaise du quadragénaire en crise de Cowboy résonne douloureusement chez moi. Je me retrouve en lui de bien des façons, ce que je n'avais pas perçu tout de suite.

Allez-vous retrouver votre bonne humeur?

Je fais tout pour cela, donc je l'espère ! Je vais me consacrer à des choses qui me tiennent à coeur, comme un projet de one-man-show. Je ne souhaite plus enchaîner les grosses productions. Je veux faire des choses sensibles et drôles, comme Cowboy. Je me sens mieux quand je collabore à un projet de cette qualité.



Recueilli par C. V.


20 Minutes, éditions du 05/12/2007 - 07h08



Poelvoorde cowboy VOUS BUVEZ ?
envoyé par tom4007

Le choc entre ses idéaux de jeunesse et la réalité de la quarantaine est douloureux quand il découvre que son ancienne idole (campée par un Gilbert Melki au meilleur de sa forme) est devenue un gigolo dépourvu de scrupules. La rencontre entre l'ancien kidnappeur et ses victimes, vingt ans après les faits, ne donne pas les résultats escomptés, tandis que le héros tente de manipuler ses sujets pour leur faire dire ce qu'il a envie d'entendre.



Poelvoorde cowboy LA PALME DORT
envoyé par tom4007

Un séjour à la mer constitue l'un des morceaux de bravoure du film, d'un voyage en car sinistre à une soirée chaleureuse dans laquelle le réalisateur improvisé, incapable de laisser libre cours à ses émotions, ne trouve pas sa place.


Le film est très influencé par l'émission télévisée documentaire «Strip-tease», à laquelle Mariage a participé et que Poelvoorde parodiait dans C'est arrivé près de chez vous. Cowboy y a puisé son ton décalé pour montrer des personnages aux frontières du ringard. Entre humour vachard et tendresse à fleur de peau, cette chronique est pétrie d'une humanité qui fait aimer ses personnages jusque dans leurs faiblesses.



Caroline Vié


20 Minutes, éditions du 05/12/2007 - 07h08




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 8 Déc 2007 - 3:31





Cow Boy, Benoît Poelvoorde (05/12/2007 )

De Benoît Mariage avec Benoît Poelvoorde, Gilbert Melki et François Damiens. Comédie. Belge. 1h36.


Daniel Piron (B. Poelvoorde) est journaliste. Il présente un show TV sur la sécurité routière. A quarante ans bien tassé, il ne vit plus ses idéaux et il a honte devant sa femme. Il va donc rechercher un événement marquant de son passé, la prise d'otage par Tony Sacchi, son héros révolutionnaire de jeunesse et tenter d'en faire un film. Seulement voilà, Tony Sacchi est devenu gigolo et plus personne, pas même les otages, ne semblent affectés par cette histoire.


Il ne s'agit pas là d'une crise de la quarantaine version Magnum. Daniel Piron a troqué sa Ferrari rouge contre un poing levé. Le personnage joué par Benoît Poelvoorde est définitivement pathétique dans son rôle du journaliste, grand révolutionnaire frustré. Il ne vit jamais l'action, il ne sait que la relater. Alors Daniel se cherche aux dépens de la réalité, bercé par ses illusions, il croit pouvoir revivre un passé qui n'a survécu que dans sa mémoire.
Cow Boy c'est un peu la métaphore cinématographique de l'homme qui croit pouvoir vivre ses idéaux à travers la caméra, seulement ce n'est que du cinéma et la vie est tout autre chose.

Auteur : Julien Alibert

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 8 Déc 2007 - 3:37

Benoît Poelvoorde, cowboy à la sauce belge !
Par noodles, mardi 04 décembre 2007 à 18:37




Huit ans après Les convoyeurs attendent, Benoît Poelvoorde retrouve Benoît Mariage pour un Cowboy épicée à la sauce belge. Comédie acide teintée de dramaturgie savamment dosée, le film devrait trouver ses admirateurs...
Daniel Piron a le blues. Son couple est monotone, ses idéaux se sont envolés, même son travail de journaliste est une farce. La seule idée qui le galvanise encore est de retrouver et de filmer Tony Sacchi, héros révolutionnaire de sa jeunesse. A travers cette aventure, Daniel voudrait réhabiliter le jeune homme ardent et engagé qu'il était. Mais, hélas pour lui, Sacchi est devenu un gigolo cynique. Au bout d'une épopée tragi-comique, Daniel Piron finira-t-il par comprendre qu'il faut assumer ses désillusions pour se retrouver ?

Humour, délires, réflexion sur les médias et les désillusions d'une vie... Poelvoorde vous donne à nouveau rendez-vous dans un registre aussi amer que déjanté dès demain dans les salles obscures. Un regard décalé et vrai sur la vie privée comme sentimentale d'un personnage en plein doute et désespoir. Si la grosse machine A la croisée des mondes : la boussole d'or risque de faire le plein de super, il reste tout de même des ressources indépendantes de qualité. Cowboy en fait partie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 8 Déc 2007 - 13:46

SEMAINE DU 8 AU 14 DECEMBRE 2007.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Dim 9 Déc 2007 - 14:40



MAGAZINE




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Sam 15 Déc 2007 - 3:41



Benoît Poelvoorde:

«Je voudrais être ministre du divertissement»



Vous travaillez encore plus dur que Samuel L. Jackson?
Benoît Poelvoorde: «J’ai en effet joué dans beaucoup de films. Mais, j’avais effectivement envie d’en faire beaucoup, pour voir si j’en étais capable.»

‘Cowboy’ de Benoît Mariage marque-t-il votre retour au cinéma belge?
«Oui, mais en réalité je ne suis jamais parti. C’est tout simplement très difficile de faire des films en Belgique. J’aimerais bien travailler davantage dans notre pays, car je préfère la façon dont nous faisons des films à celle des Français. Mais c’est un fait qu’on fait moins de films belges.»

Dans ‘Cowboy’, vous jouez un présentateur de télé pathétique qui veut faire un reportage insensé. Cela fait penser à cet autre film de Benoît Mariage, ‘Les Convoyeurs Attendent’. Vous y jouiez déjà ce genre de type pitoyable.
«Oui, mais j’aime ce type de personnages. Parce qu’ils nous ressemblent. Ils ont des défauts et des côtés médiocres et ils sont un peu malheureux et mélancoliques. A mon avis, ils ont quelque chose de typiquement belge, une mélancolie bienheureuse. Les Belges ont un côté triste, mais ils peuvent en même temps être heureux quand-même, car ils aiment les gens. Ce genre de personnages me touche parce qu’ils croient, malgré tout, en quelque chose.»

Cela m’a fait beaucoup rire quand votre personnage vient embêter Olivier Gourmet dans un restaurant avec une bête blague du genre: “La palme dort. Chut!”
«Normalement, je devais faire cette scène avec les frères Dardenne et Olivier Gourmet. Mais au dernier moment, j’ai dû faire la scène avec Gourmet seul. Quand je lui ai dit: “Ah, les frères Dardenne vous ont laissé tomber?” c’était exact en plus, car ils n’étaient pas venus. Moi aussi, j’aime beaucoup cette scène (rires).»

Cela vous arrive parfois que des gens viennent voir comment vous mangez?
«Régulièrement. On ne sait pas quoi dire, cette blague est nulle et on espère que le type s’en aille. Mais il reste planté là. Et vous voilà en train de le regarder et lui vous regarde, et vous êtes là comme deux imbéciles. En fait, cette scène fonctionnait encore mieux avec Olivier seul, car il était totalement perdu (rires). Mais cela m’arrive souvent, et à Olivier aussi.»

Nous vous verrons bientôt en Brutus dans le nouvel Astérix. Avez-vous eu l’occasion d’assassiner Alain Delon (qui joue Jules Caesar)?
«Hélas non (rires). Mon père est toujours en vie, je ne suis pas encore au pouvoir. J’ai fait Astérix parce que je voulais faire un vilain méchant pour un public d’enfants. Et je me suis formidablement bien amusé en jouant quelqu’un d’aussi vilain, vilain, vilain. Les enfants trouvent ça génial et, d’ailleurs, ils sont un public fantastique. Très honnêtes dans leurs réactions. Ils font cash, quoi! Ils rient ou ne rient pas. Les enfants disent toujours s’il y a quelque chose qu’ils ne comprennent pas ou qu’ils trouvent bête. Ils ne sont absolument pas polis, car cela ne les intéresse pas. Je suis donc curieux de voir leurs réactions.»

Vous n’avez jamais eu envie de faire de la politique? Nous avons besoin d’un comique en ce moment.
«Non, non. Je voudrais uniquement être ministre du divertissement. Croyez-moi, ce serait quelque chose. Je donnerais davantage de subsides, j’organiserais plus de fêtes scolaires, etc. J’aurais le meilleur job du monde. Il me suffirait de me pointer et, comme cet autre ministre socialiste, de boire avec les gens qui font la fête. Et je serais réélu chaque année.»

Vous imaginez une séparation entre le Flandre et la Wallonie. Et vos vacances en Flandre, alors?
«Ce serait dommage si je devais avoir besoin d’un passeport pour venir m’amuser un peu en Flandre. Mais je suis optimiste. D’ailleurs, ma première petite amie était une Flamande. Un beau souvenir de jeunesse et je le conseillerais à tout le monde. Ce serait vraiment stupide si nous ne formions pas ensemble une communauté. Nous avons une telle richesse dans notre vie communautaire. Pour moi, la Belgique est un pays indivisible et sans les uns et les autres nous perdons notre couleur et notre âme. Je suis un fervent défenseur de notre unité.»



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Jeu 20 Déc 2007 - 20:44

[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Dim 23 Déc 2007 - 16:09








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Dim 23 Déc 2007 - 21:03



"""le figaro 6 dec 07""
Benoît Poelvoorde
au-delà de la pantalonnade

Brigitte Baudin
06/12/2007




Benoît Poelvoorde campe un réalisateur de télévision réduit à produire des émissions sur la sécurité routière. (DR)
L’acteur belge renoue avec ses racines en incarnant, dans Cowboy, un réalisateur en quête de reconnaissance.
Benoît Poelvoorde et Benoît Mariage sont amis depuis vingt ans. Ils vivent dans le même vil­lage, près de Namur, leur ville de naissance. Ils partagent l’humour décalé, les angoisses existentielles, l’esprit de dérision et l’amour de la Belgique. Si Benoît Poelvoorde est devenu une valeur sûre du cinéma français (en ce moment à l’affiche de Deux mondes, comédie fantastique de Daniel Cohen, et bientôt dans Astérix aux Jeux olympiques et Les Randonneurs 2), il n’a pas oublié d’où il vient.

Huit ans après Les convoyeurs attendent, premier long-métrage de Benoît Mariage, Benoît Poelvoorde effectue un retour aux sources avec Cowboy. Il y incarne Daniel Piron, un réalisateur de télévision réduit à produire des émissions sur la sécurité routière. Pour revenir sur le devant de la scène, Piron part à la recherche d’un héros de sa jeunesse, Tony Sacchi (Gilbert Melki), un révolutionnaire qui avait pris en otage un autocar rempli de voyageurs. Mais, vingt ans plus tard, Sacchi est devenu un gigolo cynique, et les otages se souviennent à peine de ce qu’ils ont vécu. Son sujet tourne à la farce. «Je suis parti d’un fait divers qui s’est déroulé le 14 novembre 1980 et m’a profondément marqué. C’était la pre­mière fois que la Belgique vivait en direct une prise d’otages», explique Benoît Mariage.


Du documentaire à la fiction

Déguisé en Elvis Presley, Michel Strée, 21 ans, avait détourné un car scolaire, une Winchester à la main. Ses deux acolytes tenaient un aquarium en prétendant que c’était une bombe. Arrivé sur le parking de la RTBF, Michel Strée a expliqué son geste. Il voulait dénoncer les injustices et les écarts de richesse, devenant ainsi l’icône des groupes révolutionnaires belges . «Lorsque j’ai revu ces images, j’ai décidé de réaliser un documen­taire. J’ai rencontré Michel Strée. Il vit à présent entouré d’oiseaux qu’il élève. J’ai interrogé aussi la plupart des anciens otages. Ils avaient tout oublié. J’ai abandonné ce projet de documentaire pour la fiction», raconte Benoît Mariage, qui a alors pensé à Benoît Poelvoorde pour incarner Piron.

«Lorsque Benoît Mariage m’a demandé de jouer Daniel Piron, j’a i hésité», avoue Benoît Poelvoorde. L’acteur, révélé dans C’est arrivé près de chez vous, craignait de porter préjudice à son «ami» en mettant son nom à l’affiche d’un film au ton éloigné des comédies populaires dans lesquelles il a l’habitude de tourner. «J’avais peur que le public se trompe en pensant voir une de mes pantalonnades. Il s’agit d’un film sérieux dénonçant les manipulations des médias et montrant l’itinéraire d’un homme qui tente de se réconcilier avec lui-même», explique-t-il. La complicité, l’amour du terroir et de l’identité belge l’ont emporté sur ses craintes.




Michel Strée, l’homme qui a détourné un bus en 1980 à Vielsalm, s’occupe aujourd’hui d’animaux blessés qu’il rééduque. photo geoffroy de muylder.

Arrow Arrow http://www.lesoir.be/culture/medias/la-deux-en-parallele-a-la-2007-12-05-565009.shtml#_start

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Dim 23 Déc 2007 - 21:18





L'avis du "Monde"
POURQUOI PAS

Cowboy" : Poelvoorde rentre au pays
LE MONDE | 04.12.07 | 17h17 • Mis à jour le 04.12.07 | 17h17

Retrouvailles attendues entre deux voisins de Namur, Benoît Mariage, l'auteur des Convoyeurs attendent, et Benoît Poelvoorde qui, dans ce film de 1999, entraînait son fils pour lui faire ouvrir et fermer une porte plus de 40 000 fois en 24 heures. Depuis, l'acteur est devenu une star, il a montré plusieurs facettes de son talent, y compris dans la tragédie, mais il s'est aussi perdu dans pas mal de grosses pantalonnades. Cowboy est donc pour lui une occasion de revenir aux sources et de se redonner une crédibilité d'acteur aux possibilités certes burlesques, mais aussi capable de bouleverser, de donner une dimension sociale à son personnage.

Il incarne ici un journaliste de télévision désireux de rompre avec ses reportages minables, un idéaliste dévoyé qui se pique de retrouver l'estime de soi. Et qui se lance dans un documentaire ambitieux. Il s'agit de retrouver, vingt-cinq ans après, les protagonistes d'une fameuse prise d'otages au cours duquel un jeune exalté (dont il avait alors fait son idole) avait embarqué plusieurs gamins dans un bus scolaire afin de dénoncer les injustices qui minaient le pays. Le scénario s'inspire d'une réelle prise d'otages perpétrée en 1980, par un type de 21 ans déguisé en Elvis Presley et muni d'une winchester.

Cette comédie grinçante est l'histoire d'un nouveau ratage. Affublé de deux techniciens branquignols, ce Daniel Piron va avoir un mal fou à convaincre les otages d'hier de se plier à cette reconstitution censée réveiller leurs souvenirs et souligner que non seulement rien n'a changé, mais que c'est pire aujourd'hui ! Quant au preneur d'otages, ce justicier ardent et naïf qui avait captivé jadis les médias, il est devenu un type avachi, cynique, intéressé, gagnant sa vie comme gigolo. Et il n'accepte, sans charisme aucun, de rejouer sa spectaculaire cavale, que moyennant finances.

Il y a, grâce à Poelvoorde et grâce à l'acuité du regard de Benoît Mariage, quelque chose de tonique, entre satire et dérision, dans le noir constat d'une dégénérescence sociale et dans la démonstration de la manière dont les "témoins" enrôlés pour le petit écran sont manipulés. Pour parvenir à enregistrer des images, le journaliste ringard, ancien militant trotskiste en mal de réhabilitation, finit par truquer son film, écrire les répliques prétendues recueillies à chaud.


Une restriction s'impose devant cette sympathique variation sur un genre efficace : le film dans le film. Cowboy patine à vide, au bout d'un moment, d'une part à cause du jeu de Gilbert Melki, irréductiblement figé (dans le rôle du trublion ayant abdiqué ses idées révolutionnaires) sur une mine de loser arrogant, récalcitrant, et d'autre part par contamination du reportage fictif sur le film lui-même. Dépeignant une équipe de télé confrontée au mutisme des "acteurs" parachutés devant sa caméra, Benoît Mariage se retrouve, en abîme, amené à vivre les mêmes situations, mis en péril d'un gel de l'action. Et lors de ces instants où il s'escrime à truquer son fiasco, Benoît Poelvoorde est moins convaincant. La chute, par contre, lui redonne cette dimension pathétique de raté conquérant, celle où il fait merveille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Dim 23 Déc 2007 - 21:28








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 26 Déc 2007 - 15:37

Benoit Poelvoorde revient au vrai Cinéma !



Par Arrow Frédéric Vignale .

pour Arrow



Benoît Poelvoorde s’est entretenu avec la délicieuse Daphné Roulier pendant plus de vingt minutes à l’occasion de la promo de son très bon dernier film "COW BOY" (Benoît Mariage) dans l’émission EXTERIEUR JOUR sur Canal +. Cette interview est absolument formidable, d’une grande humanité, menée par une vraie journaliste qui pose les bonnes questions sans concession et aime profondément les acteurs et le Cinéma. Au risque de déplaire aux puissants, Benoît balance sur les absurdités du Cinéma commercial qui a oublié qu’un film c’était avant tout une bonne histoire et une vision du monde et non pas un pari financier sans idées sur grand Ecran. Benoît Poelvoorde pour la première fois depuis longtemps parle de sa conception du cinéma, de l’imposture du système, des acteurs "bankable" et de la sordide affaire Yann Moix dont il est la victime à travers un immonde article "règlement de compte" dans "Voici".
Comme nous l’évoquions dans un précédent article, Benoît Poelvoorde a été traité d’élément incontrôlable, de mégalomane qui aurait pété les plombs par le réalisateur de films comiques Yann Moix, qui dit l’avoir viré du projet "CINE MAN".

De nombreuses autres sources concordantes prétendent qu’en réalité c’est Benoît qui a refusé à la dernière minute de tourner le film car il ne croyait pas au scénario trop faible et cousu de fil blanc, selon lui.

Face à Daphné Roulier Poelvoorde nous fait grand plaisir en faisant un constat amer sur le Cinéma français d’aujourd’hui qui ne pense plus qu’à faire des coups alors que l’essence même de cet art est de créer du rêve, de l’illusion et de parler du monde avec juste une caméra, des acteurs et un vrai point de vue sur son époque, sur la société ou les philosophies humaines. C’est un Benoit apaisé qui est à l’image.

Ce que dit Poelvoorde dans cet entretien devrait être enseigné dans les écoles de Cinéma, ma mauvaise expérience de sa rupture avec Moix a fait ouvrir les yeux à Benoît. Indirectement alors qu’il voulait, peut-être, le détruire ou le ridiculiser Moix vient de nous ramener Le vrai Poelvoorde, il vient de ressusciter l’acteur qui nous avait tant ébloui dans "C’est arrivé près de chez vous" et qui s’était perdu dans des navets depuis.

Fini le Poelvoorde noyé dans le système, Poelvoorde is Back pour le meilleur.. on a hâte de voir SA pièce, SON film... Benoît on est avec toi, on t’aime et on te souhaite tous les bonheurs pour ce retour vers l’Art vrai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 26 Déc 2007 - 21:04


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 26 Déc 2007 - 21:07




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 26 Déc 2007 - 21:14




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   Mer 26 Déc 2007 - 21:23








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INFOS PRESSE AUTOMNE 07.   

Revenir en haut Aller en bas
 
INFOS PRESSE AUTOMNE 07.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» infos presse
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» 64ème Salon philatélique d'automne
» L'automne à l'étang de Croth
» En robe d'automne, Elmer salue le retour de la pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BENOIT POELVOORDE :: ARTICLES DE PRESSES ET INTERVIEWS.-
Sauter vers: