AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  votesvotes  

Partagez | 
 

 LE BOULET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: LE BOULET   Jeu 27 Avr 2006 - 15:20



Dernière édition par le Sam 20 Mai 2006 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Jeu 27 Avr 2006 - 20:26





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 28 Avr 2006 - 11:23

Casting complet
Réalisation
--------------------------------------------------------------------------------

Réalisateur Alain Berberian
Frédéric Forestier


Acteur(s)
--------------------------------------------------------------------------------

Moltès Gérard Lanvin
Reggio Benoît Poelvoorde
Le Turc José Garcia
Pauline Rossy de Palma
l'inspecteur Youssouf Djimon Hounsou
Kowalski Gérard Darmon
Le Meg Gary Tiplady
Saddam Jean Benguigui
le Malien 1 Stomy Bugsy
le Malien 2 Marco Prince
le Malien 3 Omar


Scénario, production
--------------------------------------------------------------------------------

Scénariste Thomas Langmann

Producteur Thomas Langmann


Equipe Technique
--------------------------------------------------------------------------------

Compositeur

Krishna Levy
Costumière

Bruiteur François Lepeuple
Monteur Philippe Bourgueil
Musique du générique Joey Starr
Chef décorateur Carlos Conti
Producteur exécutif Jean-Lou Monthieux
Producteur associé Jacques-Eric Strauss
Cadreur Yves Agostini
Monteur son Xavier Bonneyrat


Distribution
--------------------------------------------------------------------------------

Distribution Warner Bros. France, France



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 28 Avr 2006 - 11:32

L'histoire : Moltès (Gérard Lanvin) est en prison. Il joue au Loto et demande à son maton Reggio (Benoît Poelvoorde) de valider les bulletins.
Il parvient à remporter le gros lot mais apprend que sa femme (Rossy De Palma) s'est enfuie avec le ticket sur le Paris-Dakar. Moltès s'évade, accompagné de Reggio, à la poursuite du précieux sésame.
Sur leurs traces, un tueur à gages turc (José Garcia) joue les intrus.
Le tournage : La place de la Concorde fut entièrement fermée à la circulation de 5 heures du matin à midi pour le tournage d’une scène importante du film Le Boulet.
Ce film, très certainement un des plus gros budget de l’année, sortira dans un très grand nombre de salles (on parle de 600 ou 700 copies).
Au générique, Gérard Lanvin, Benoit Poelvoorde et José Garcia, pour ne citer que les trois acteurs principaux.Alain Berbérian (Six-pack, Paparazzi, La cité de la peur, Les Nuls, l’émission) a réalisé la première partie qui a débuté au Maroc et s’est poursuivie à Paris en juillet et août .
Les derniers raccords ont été tournés en novembre. Frédéric Forestier (Red Zone) a pris le relais pendant deux mois pour d’importantes scènes de comédie et d’action dans Paris puis pour les effets spéciaux,
effectués dans l’immense studio de 4.000 m2 à la Ferté Allais, banlieue sud, qui avait servi pour la construction du village d’Astérix.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 28 Avr 2006 - 11:36

SECRETS DE TOURNAGE

--------------------------------------------------------------------------------

Les effets spéciaux
C'est Christian Guillon, directeur de la société EST (Etude et Supervision des Trucages) qui a organisé la réalisation des effets spéciaux du Boulet et tout particulièrement la séquence de la Grande Roue qui compte 150 plans dont 70 avec trucages, l'ensemble ayant nécessité un mois de travail. Elle se situe dans le film lors d'une poursuite entre Lanvin et un policier et comporte une chute de la Grande Roue qui finit par se briser. Les plans serrés ont été réalisés sur maquette et les plans plus large en images de synthèse. L'équipe "Les Versaillais" a réalisé les trucages à la prise de vue tandis que Mikros Image s'est chargé des trucages en 3D.

José Garcia le troisième homme
Alors que le scénario du Boulet reposait essentiellement sur le duo Lanvin/Poelvoorde, l'interprétation du Turc par José Garcia a modifié l'équilibre du film devenu une oeuvre à trois personnages. José Garcia déclare au sujet de son personnage : "Ici ce qui m'amusait était de jouer un méchant comme je les aime au cinéma, c'est-à-dire un pur salaud prêt à tuer un enfant pour un bout de pain."

Les scénaristes Matt Alexander
C'est sous le pseudonyme mystérieux de Matt Alexander qu'officie depuis douze ans un duo inséparable de scénaristes. Matt Alexander avai(ent)t rencontré à propos de son projet sur Fantomas. Le jeune producteur qui avait déjà écrit une première version du scénario du Boulet avec Dominique Mezerette, a finalement décidé de leur en confier la réécriture.

Le duo Lanvin/Poelvoorde
Le duo Gérard Lanvin/Benoît Poelvoorde pour la première fois réuni à l'écran fait référence aux couples qui émaillent les comédies de Gerard Oury, Francis Veber et Jean-Marie Poiré : Gérard Depardieu et Pierre Richard dans La Chèvre, Louis De Funès et Bourvil dans La Grande Vadrouille ou encore Jean Reno et Christian Clavier dans Les Visiteurs.

Deux réalisateurs
Le Boulet a été réalisé par un duo composé de Alain Berberian et Frédéric Forestier. Alain Berberian s'est chargé de la partie tournée en premier au Maroc. Frédéric Forestier s'est ensuite occupé des scènes d'action et de comédie parisiennes dont le point fort est la Grande roue.

Thomas Langmann
Si Le Boulet a été réalisé par Alain Berberian et Frédéric Forestier, ce film est avant tout celui de Thomas Langmann à la fois producteur et scénariste. Il dit à ce sujet: "Je revendique haut et fort le film de producteur. C'est essentiel et indispensable à la diversité du cinéma. Ce qui ne m'empêche pas de produire des films d'auteur : Blueberry est un gros film mais à mon sens un projet qui appartient avant tout à Jan Kounen. Alors que le Boulet est un film dans lequel j'ai voulu prendre part à toutes les décisions, du choix des costumes à la déco, en passant évidemment par les acteurs."
Thomas Langmann s'est même réservé un petit rôle au début du film: il joue le frère de José Garcia dit "Le Turc".



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 28 Avr 2006 - 11:51







Benoit Poelvoorde, un Boulet ? Ne pas se fier au surnom de son personnage dans le film d'Alain Berbérian et Frédéric Forestier. L'acteur le plus célèbre de Belgique fait preuve une fois de plus de son immense talent, dynamite un film au scénario laborieux.

Une nouvelle preuve après "Les portes de la Gloire" que cette homme-là possède un charisme et une puissance comique sans équivalent, capable de transcender et transformer un film très moyen en long-métrage hilarant. Rencontre avec, il faut bien l'avouer, l'un des acteurs préférés de la rédac' ...


--------------------------------------------------------------------------------

Après plusieurs "petits" films ("Les portes de la gloire", "C'est arrivé près de chez vous" ...), "Le Boulet" est votre premier rôle dans une super-production...

Benoit Poelvoorde : j'étais étonné qu'on me le propose. Ca sentait le gros film très cher dans lequel il allait y avoir des grosses pointures.

J'ai même eu une angoisse par rapport à ça. Un grenre cinématographique que je ne connais pas. Après, comme on a travaille en amont, mon angoisse est allée..crescendo ! (rires) Sérieusement, ce genre de film répond à des critères de cinéma très particuliers qu'il faut jouer de façon très particulière et comme dirait un comédien chevronné, il faut trouver la musique qui va avec l'instrument.

Et comme je suis un petit instrument au sein d'un gros orchestre, je devrais jouer un peu fort .Moi qui ai participé au plus petit budget du cinéma belge ("C'est arrivé près de chez vous"), je suis désormais le belge qui a joué dans la plus grosse production française - avec un belge, j'entends ! Tout ça pour dire que c'est la première fois que je fais un rôle bien payé (rires).

Comment devient-on Le Boulet ?

Benoit Poelvoorde : j'étais sur le tournage des Portes de la gloire produit par Frédérique Dumas, laquelle m'a donné un scénario que lui avait remis Thomas Langmann au hasard d'une rencontre dans le Thalys. Thomas lui avait dit : "il ne lira sans doute pas mais donne lui toujours .Si c'est toi qui lui remet en main propre." A la fin du tournage des "Portes de la gloire" je l'ai lu et appelé tout de suite pour lui dire que je trouvais le script très drôle. Lui et Berberian n'en revenaient pas : je sais car je les ai entendus hurler comme des gorets (rires). Je savais surtout que j'avais mis le pied dans un engrenage maudit.

Saviez-vous qui jouerait Moltès ?

Benoit Poelvoorde : non, je ne savais même pas quel rôle allait m'être confié. J'aurais pu par déduction : ce n'était pas le méchant, le Turc, n'ayant justement pas les attributs d'un Turc ; je me doutais bien que je ne correspondais pas non plus au costaud qui distribue des gifles. Il ne me restait plus que le boulet, à moins que Thomas Langmann eût la grossierté de m'offrir le rôle de Jean Benguigui...

Suite à vos précédents film où vos personnages étaient charismatiques et tenaient une place de choix, vous avez travaillé en tandem...

Benoit Poelvoorde : un tandem est comparable comme une cession de jazz (j'en ai fait dix ans : saxo alto et contrebasse), on a du plaisir a jouer que si les musiciens sont dans le même rythme que vous. Sur un plateau de cinéma, c'est la même chose : le rythme est donné par les deux ou trois acteurs selon que c'est une petite ou une grosse cession. Et Gerard Lanvin a un swing naturel. C'était comme un professeur :il tempérait mon jeu, me renvoyait la balle ..

Ce n'est qu'en répétant avec lui que mon jeu prenait forme : Gérard ne se remplace pas, il faut que ce soit lui qui donne la réplique. Sinon , les répétitions ne servent à rien. Même constat avec José (Garcia - NDLR). De Niro (je connais très bien Bob) a dit qu'il devait être devant l'obstacle pour commencer à trouver des solutions. C'est exactement ça: on a commencé à jouer des trucs,on se dit que ça va pas être possible .Car parfois, il y a "over-simulation" chez le comédien : il doit faire passer trois infos et trois actions en même temps. Et l'avantage avec Gérard, c'est qu'il a un truc naturel qui fait sauter les obstacles. Il met à l'aise.

A part le cachet, quels changements avez-vous perçu ?

Benoit Poelvoorde : le stress, incontestablement. Ca peut paraître paradoxal, mais au sein d'une telle entreprise, il existe moins de libertés. Les gens savent exactement ce qu'ils veulent. Normal : ceux qui ont mis de l'argent veulent voir le résultat de ce qu'ils ont rêvé. Il y a donc moins de latitude pour improviser. Mais c'est normal. Et comme j'ai rencontré des interlocuteurs intelligents, j'ai compris qu'ils ne voulaient que le bien du film : ils étaient très à l'écoute de mes avis et moi des leurs.

Reggio est un type de personnage que vous n'avez encore jamais joué. Quel était le plus difficile ?

Benoit Poelvoorde : il fallait le jouer au dessus, surjouer au poil. Or ,n'étant pas le prototype de la finesse, il ne faut pas me pousser pour jouer au-dessus. Et c'était ça le plus dur :trouver l'équilibre. Car les situations sont écrites de telle manière qu'il faut un tantinet les exagérer, sinon ça paraît fade. C'est taillé pour faire rire. J'avais même peur d'être too much. Imaginez que moi, Benoît Poelvoorde, on me demandait parfois de refaire une prise parce que j'étais trop réaliste !

Vous avez un peu réécrit vos dialogues ...

Benoit Poelvoorde : oui, avec Gérard et José aussi. Juste ce qu'il faut pour que ce soit à notre main. Mais en aucun cas, on a touché à la structure de scénario qui est calibré de façon à ce que tout s'enchaîne. Mais pour revenir à la problématique du jeu, il fallait faire un personnage plausible et en même temps dans les rouages de la comédie d'action. C'est comme Pierre Richard ! Le génie de ce mec ou de Louis de Funès, c'est que quand vous les voyez sur un écran, vous ne savez pas si leurs personnages peuvent exister en vrai, mais vous vous en fichez complètement car ils sont crédibles au sein d'une comédie.

Avez vous pris du muscle ou perdu du poids après ce tournage très physique ?

Benoit Poelvoorde : voulez-vous que nous abordions les problèmes de poids de José Garcia ? Est-ce là l'angle que vous voulez attaquer ? Non , mais vous rigolez ? Evidemment que je n'ai pas pris de muscle ! C'est l'inverse ! José et Gérard allaient tous les jours s'entraîner, tandis que moi je mangeais comme un chancre. L'alimentation au Maroc n'étant pas mon alimentation traditionnelle, je me suis rué sur les sucreries et choses grasses.

Le Boulet est votre premier film comportant des scènes d'action...

Benoit Poelvoorde : les scènes d'action demandent une grande exigence. La scène finale représente neuf jours de tournage. Ce qui signifie que pendant neuf jours je hurle : "attention ! Fous lui dans la gueule". C'est la seule réplique que j'ai dans cette scène. Et pour ce genre de choses, faut avoir de l'énergie ! Moi, je suis plutôt un acteur de la deuxième prise : la première, tu déconnes, elle est pas bonne ; la seconde, tu te concentres un peu et c'est bon, après tu feras différent mais pas mieux. Là ,dans la scène de flingage, c'est cinquante prises le premier jour, cinquante le deuxième etc...Si je n'ai pas fait la prise de catch 150 fois, je ne l'ai pas fait une fois !

Ce que côté répétitif ne vous a pas donné envie de ne plus faire de films au budget conséquent ?

Benoit Poelvoorde : au contraire. J'ai beaucoup apprécié l'accueil dans les hôtels, les cantines..Ah ! les restaurants, je ne parle pas du Maroc hein, mais de Paris. Ca va me manquer : ces buffets, cette profusion de mets .Et puis on est bien reçu, on a de beaux vêtements. Si le film marche ,je continuerais de bien manger, bien m'habiller et on me vouvoiera dans les hôtels. Si le film se gaufre, je retourne au super 16 et fissa !! (rires)

C'est faux, car en ce moment, vous développez un projet comme réalisateur ...

Benoit Poelvoorde : on a abordé le budget, et ça ne sent pas le gros pognon. L'envie de réaliser m'est venue après "Les portes de la gloire" : une espèce de frustration à co-écrire, savoir ce qu'on veut voir et ne pas l'avoir.

Sans prétention aucune : on a envie de tout faire soi-même. Sans compter qu'on finit par avoir un certain poids et on nous demande toujours notre avis. Et à force de le donner, on s'implique et on veut aller jusqu'au bout...


Dernière édition par le Ven 4 Jan 2008 - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Sam 29 Avr 2006 - 0:37

102 :génial: :merci:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
FRED

avatar

Masculin Nombre de messages : 226
Age : 31
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Sam 29 Avr 2006 - 0:43

merci pour cet interview géniaaaaaaaale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fred-online.tk
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 23 Juin 2006 - 18:48



Wink Arrow Arrow http://www.6nema.com/Boulet/critic_Boulet.htm 102
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Ven 23 Juin 2006 - 22:18

j'adore ce film merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Dim 28 Jan 2007 - 20:47


LE BOULET : EFFETS SPECIAUX ET EFFETS VISUELS


Arrow Arrow http://www.3dvf.com/modules/publish/Actualite_246_3.html 102

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 68
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: LE BOULET   Mar 27 Fév 2007 - 15:08

Arrow Arrow http://www.warnerbros.fr/movies/leboulet/ 102

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE BOULET   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE BOULET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notes de Boulet
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"
» Le Boulet d'EBAY, champion toute catégorie
» Ma soeur, ce boulet: Claire Scovell LaZebnik
» Boulet !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BENOIT POELVOORDE :: FILMOGRAPHIE-
Sauter vers: