AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  votesvotes  

Partagez | 
 

 DU JOUR AU LENDEMAIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Ven 12 Jan 2007 - 0:03

que c'est bien raconter dsl de répondre que maintenant Embarassed

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Ven 12 Jan 2007 - 12:39

CE JOUR LA
DEDICACE PERSONNEL DE BEN....
POUR NOTRE MINI-BEN
PROTEGEE AVEC GRAND SOIN
I love you flower


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Dim 14 Jan 2007 - 19:39


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Dim 21 Jan 2007 - 14:57

merci pour toutes ces photos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 21:34



DVDRAMA LE PREMIER QUOTIDIEN DU DVD


CRITIQUE IMAGE

Un transfert très conventionnel et d’une facture générale tout ce qu’il y a de plus acceptable. L’image bénéficie d’un très bon niveau de détail, les teintes se montrent naturelles et les couleurs parfaitement saturées. La compression n’est pas optimale mais préserve toutefois une belle fluidité ambiante. En deux mots, du bon travail !




CRITIQUE SON

La piste Dolby Digital 5.0 se montre en parfait accord avec l’ambiance du film, ne cherchant pas l’effet inutile mais préservant le réalisme. Les dialogues sont parfaitement ciselés et l’ensemble se voit octroyer une bonne dynamique d’ensemble. La piste stéréo ne possède bien entendu pas le même relief mais accuse une clarté et une agressivité frontale du même acabit.


INTERACTIVITE

Commentaire audio du réalisateur : Quel dommage que le réalisateur ne se soit pas octroyé la présence de Benoît Poelvoorde à ses cotés pour donner un peu de vie à son commentaire. Malgré une accumulation se détails et d’informations, l’exercice de style manque considérablement d’entrain.

Making of (21mn46) : Philippe Le Guay, le réalisateur et son co-scénariste nous parlent dans un premier temps de leur personnage principal, de son comportement et de son évolution. Benoît Poelvoorde, égal à lui-même, enchaîne les pitreries et se présente une nouvelle fois comme le moteur de la bonne humeur sur le plateau. Heureusement d’ailleurs que le comédien belge est présent, il nous évite ainsi de nous ennuyer fortement.


_________________


Dernière édition par le Ven 16 Fév 2007 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 21:44

Les interviews : Bernard Bloch, François Eric Gendron, Rufus, Anne Consigny, Constance Dolle et Anne le Ny reviennent par le biais de ces petites interviews sur leur personnages mais tout cela demeure bien trop court pour se révéler d’un réel intérêt. Où est Poevoorde ?


Les scènes coupées : 11 scènes coupées au montage définitif se succèdent, toutes agrémentées au choix d’un commentaire du réalisateur. Pour leur grande majorité, l’effet suscité est la redondance alors que certaines se révèlent une sympathique curiosité.

Cette édition se clôt sur la bande annonce du film.


Les petits bonheurs de comédie sont assez rares dans le cinéma pour s’attacher à cette petite comédie sur le bonheur. D’abord, parce que Du jour au lendemain est effectivement très drôle, ensuite parce que c’est formidablement interprété et enfin parce que c’est plutôt bien écrit. Le bonheur, c’est simple comme un bon film !



François Berthier est habitué à ce que rien ne tourne rond dans sa vie, entre le chien des voisins qui le réveille en hurlant à la mort chaque matin, sa cafetière qui lui explose au visage ou les multiples brimades que lui inflige chaque personne qu’il croise. En instance de divorce avec sa femme, il vit au quotidien ces petites agressions jusqu’au jour où la chance vient se nicher dans sa vie…

Il y a un ou deux ans la presse s’interrogeait sur le bonheur et cette tyrannie de la jouissance que la société semblait vouloir nous imposer. Du jour au lendemain, la comédie de Philippe Le Guay, décline ces interrogations dans une fable très drôle menée de main de maître par un Poelvoorde renouvelant son génie comique, et par une myriade d’acteurs de seconds rôles très bien définis et dirigés. Une très bonne comédie qui devrait vous combler de bonheur… pendant au moins une heure et demie !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:02

Du jour au lendemain est ainsi une comédie où l’on rit beaucoup, ce qui est déjà une réussite en soi. D’abord, parce que le réalisateur a l’élégance de pratiquer un humour léger basé sur ses personnages et leur quotidien plutôt que sur des gags caricaturaux, ménageant au détour d’un tricot pour chien ou d’un bureau coincé entre deux murs de béton, des petites touches humoristiques qui en disent cependant long sur le monde qui entoure les personnages. Ensuite, parce que dans cette même optique, il parvient à emmener ses personnages dans une vérité qui leur confère une véritable identité et fait que l’on rit d’eux comme l’on pourrait rire de nous-mêmes. En premier lieu, Benoît Poelvoorde, qui après sa formidable incursion dans le dramatique avec Entre ses mains d’Anne Fontaine, revient à son genre de prédilection, la comédie. Pourtant, c’est un nouveau Poelvoorde qui nous apparaît, laissant de côté son rôle de prédilection du grand beauf pathétique donneur de leçon, pour un comique plus en retenu et en nuance, déployant alors toute une palette de sentiments. L’acteur commence un peu dans le registre d’un Pierre Richard, accumulant sur sa pauvre personne tous les malheurs du monde, et apportant une certaine jubilation au public devant sa mine déconfite. Le rôle de looser, qui s’inscrit en creux dans ses autres prestations comiques et sied parfaitement à l’acteur, est ici pleinement assumé et contribue à un humour parfois cruel qui montre la dureté du monde. Mais tel un Bill Murray passif et aux traits fatigués, Poelvoorde subit sa vie et le monde sans chercher à se rebeller ou à donner le change par une prétention surfaite et ridicule comme c’était le cas dans ses autres personnages comiques.
Il en résulte une espèce de tendresse pour ce personnage gentil accablé par la méchanceté des autres et dont le succès du jour au lendemain ne le verra pas se transformer en monstre rancunier. Au contraire, le réalisateur a l’intelligence de ne pas faire tomber Poelvoorde dans le cliché de ses précédents personnages et de lui laisser son rôle de gentil garçon… pas plus heureux quand le bonheur lui tombe dessus que quand le malheur s’occupait de lui. La grande idée du scénario est alors de montrer que tout ce bonheur pour quelqu’un qui n’y est pas habitué est très angoissant, et Poelvoorde peut ainsi donner une nouvelle dimension à son interprétation, allant même, dans une séquence absolument jouissive, jusqu’à saccager son propre bonheur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:13

Si le personnage de François est remarquablement interprété, les autres rôles sont aussi parfaits. Le comique n’est ainsi pas dévolu uniquement à Poelvoorde mais s’incarne dans la myriade de personnages secondaires tous excellents et déclinant les différentes facettes du bonheur et de la réussite. Entre un Poelvoorde qui n’assume pas son bonheur, pensant qu’être heureux aujourd’hui, c’est être malheureux demain, son pote qui décrète qu’il faut aller chercher le bonheur et être un winner, et la jeune femme de la cafétéria qui est plus dans la félicité de l’instant présent et le laisser-allez, le film s’interroge, à l’instar de François, sur les différentes conceptions du bonheur sans pour autant donner de réponses définitives. Chacun se reconnaîtra donc dans un ou plusieurs des personnages et interprétera comme il veut la fin ouverte. La qualité de l’écriture permet ainsi d’élaborer des personnages bien campés en même temps qu’une réflexion discrète et élégante sur le bonheur et sa tyrannie, révélant une fable pleine de surprises pas si éloignée du génialissime Un jour sans fin. La structure répétitive du film de Philippe Le Guay rappelle effectivement cette variation de répétitions quotidiennes à la base du comique des deux films, en produisant cependant le message inverse du film d’Harold Ramis puisque Poelvoorde ne peut finalement trouver le bonheur que dans un quotidien jamais réinventé. La musique, en se donnant parfois des airs d’Amélie Poulain, renforce le côté fable du film et souligne aussi joliment les intentions du réalisateur

Du jour au lendemain est ainsi un film comique d’une bonne facture, ménageant des passages très drôles et une réflexion en filigrane sur le bonheur, sous l’impulsion d’acteurs excellemment dirigés. Que du bonheur!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:19






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:21



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:25

BEN A L'ENVERS ET A L'ENDROIT 044 adore




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:28



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:31




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 15 Fév 2007 - 22:34

TIENS LA SOEURETTE DE LA PHOTO DE SO lol!





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Lun 19 Fév 2007 - 1:52

merci pour l'interview et les photos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
gUY

avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 49
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 21/12/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Jeu 25 Sep 2008 - 21:17

Les dernières images du film en gif animé :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gm.zeblog.com/
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   Ven 26 Sep 2008 - 0:06

gUY a écrit:
Les dernières images du film en gif animé :


whaou BRAVO 13 102 GUY... 044 adore merci53

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DU JOUR AU LENDEMAIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
DU JOUR AU LENDEMAIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Services Swisscom: Résultats différents du jour au lendemain
» [AIDE] perte de réseau
» [AIDE]Probleme réseau GSM
» perte du signal gps ou gps regulierement deconnecté avec IGO8
» Edge of Tomorrow (Un Jour Sans Lendemain) 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BENOIT POELVOORDE :: FILMOGRAPHIE-
Sauter vers: