AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  votesvotes  

Partagez | 
 

 CINEASTES A TOUT PRIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: CINEASTES A TOUT PRIX   Jeu 27 Avr 2006 - 15:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: CINEASTES A TOUT PRIX   Sam 10 Juin 2006 - 14:02

Casting complet





Réalisateur Frédéric Sojcher


Acteur(s)


lui-même Jean-Jacques Rousseau (II)
lui-même Max Naveaux
lui-même Jacques Hardy
lui-même Benoît Poelvoorde
lui-même Noël Godin
lui-même Bouli Lanners




Scénario, production


Production Saga Films, Belgique


Equipe Technique


1er assistant réalisateur Arnout André de la Porte
Directeur de la photographie Michel Houssiau
Ingénieur du son Paul Hymans
Monteur Denise Vindevogel
Producteur délégué Hubert Toint

Distribution L'Envers du Décor, France


Synopsis


Jacques Hardy, professeur de lycée, Max Naveau, projectionniste et Jean-Jacques Rousseau, maçon de profession, réinventent l'art cinématographique. Ils tournent en Belgique des longs métrages sans moyens, sans acteurs et équipe professionnels. Ils ont chacun une filmographie importante et étendue dans le temps. Le documentaire passe d'un cinéaste à un autre, filmant les équipes et les tournages de ces Don Quichotte du cinéma.





Secrets de tournage



Présenté à Cannes

En 2004, Cinéastes à tout prix a été présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes... à ne pas confondre avec le Festival de Canne, manifestation qui se tient dans une petite ville de Belgique, et où sont régulièrement projetés les films de doux-dingues tels que Jean-Jacques Rousseau et Max Naveaux. Lors de la montée des marches de l'équipe du film, l'entarteur Noel Godin s'est fait remarquer en baissant son pantalon : il a été rapidement évacué par le service d'ordre... Dans la salle, on notait ensuite la présence de Benoît Poelvoorde, qui témoigne dans le film de son admiration pour ces cinéastes peu communs. Il était accompagné du hong-kongais Tsui Hark, qui était comme lui membre du jury du festival cette année-là.

Les intentions du réalisateur
"Je suis fasciné par la ténacité des cinéastes, qui pendant des dizaines d'années ont consacré tout leur temps libre, toute leur énergie, toutes leurs économies à leurs films. Mon documentaire veut approcher cette fièvre du cinéma. Quoi de plus universel que la passion ? Pas besoin d'être cinéphile pour être touché par l'exaltation, la persévérance obsessionnelle et la profonde humanité de ces Cinéastes à tout prix (...) J'ai choisi trois cinéastes, alors qu'il y en a sans doute d'autres qui auraient pu faire partie du documentaire. Je n'ai aucune ambition encyclopédique. Je ne filme que des cinéastes qui m'ont touché, en tant que personnes. Je souhaite communiquer le plaisir que j'ai eu à les rencontrer, l'intérêt pour un cinéma insolite qu'il m'a fait partager."

Le cinéaste
Cinéastes à tout prix est le premier documentaire de Frédéric Sojcher, auteur d'une dizaine de courts métrages, dont Fumeurs de charme avec Serge Gainsbourg et Bernard Lavilliers, et d'un long métrage de fiction, Regarde-moi (2000). Maître de conférence en pratique du cinéma à la Sorbonne, il est l'auteur de plusieurs livres sur le 7e art. C'est d'ailleurs en écrivant un ouvrage sur le cinéma belge qu'il a découvert un pan entier du patrimoine, fait par des passionnés, et totalement ignoré des cinéphiles.

Les cinglés du cinéma
Frédéric Sojcher porte un regard tendre sur ces réalisateurs, sans porter de jugement sur la qualité de leurs films. "Ils ont sans doute une sorte de délire, mais un délire suffisamment structuré pour pouvoir s'exprimer dans leurs films", note-t-il. "Au-delà du cinéma se pose la question d'une "culture officielle" et de la place laissée à tout ce qui est "hors norme", atypique. Comme le dit Benoît Poelvoorde dans le documentaire, il ne sert à rien de vouloir juger artistiquement ces cinéastes, car leur démarché est aussi importante que leurs films."

L'approche
Frédéric Sojcher s'explique sur sa démarche : "Tout d'abord, je voulais portraiturer les cinéastes. Comment parlent-ils de leurs expériences ? Comment, par exemple, Max Naveaux trouve-t-il tout à fait normal d'avoir tourné à balles réelles, en engageant un tireur d'élite pour éviter de blesser les acteurs amateurs de son film ? Ensuite, je souhaitais filmer leur entourage et me demander comment ils ont pu constituer une équipe qui les suit, de film en film (...) Enfin, je désirais montrer des extraits des films des cinéastes. Ces extraits relèvent une approche cinématographique totalement déjantée. La démence s'affirme à travers le jeu des acteurs, le choix des raccords, le traitement de la musique et de la bande sonore."

Filme, c'est du Belge
Plusieurs personnalités-cultes venues de Belgique apparaissent dans Cinéastes à tout prix : la star Benoît Poelvoorde, fan de Jean-Jacques Rousseau, mais aussi Noel Godin, entarteur et critique de cinéma, qui qualifie le cinéma de Rousseau d'"art brut", ou encore le comédien et réalisateur Bouli Lanners, vu notamment dans Les Convoyeurs attendent et Aaltra.

La philosophie de Rousseau
Dans Cinéastes à tout prix, Jean-Jacques Rousseau déclare : "Si j'avais eu les moyens de Spielberg, j'aurais fait mieux. S'il avait eu mes moyens, jamais il n'aurait fait du cinéma."



Critiques presse



Positif - Alain Masson Barème AlloCiné* :

C'est l'un des charmes et des fondements de Cinéastes à tout prix que de lier des oeuvres volontiers irréalistes et fantasques à des lieux bien réels. [...] Dans l'oeuvre, l'ardeur de l'artisan reste visible et lutte encore avec la matière banale. Les commentaires de ces cinéastes désignent ces échanges. Sojcher est l'un des leurs, puisqu'il illustre sans forcer le ton, leur tranquille hardiesse, leur ambition aveugle à toutes les difficultés.
La revue de presse AlloCiné de "Positif"



Télé 7 Jours - Gérard Lenne Barème AlloCiné* :

Un document exceptionnel, émouvant et drôle (...). L'enthousiasme de ces artistes "naïfs" fait plaisir à voir.
La revue de presse AlloCiné de "Télé 7 Jours"



Elle - Elisabeth Quin Barème AlloCiné* :

Ce documentaire désopilant consacré aux descendants d'Ed Wood fait découvrir trois bonshommes pour lesquels le cinéma est l'affaire la plus sérieuse de leur vie. (...) L'humour belge peut être mortellement sérieux. Comme cet hymne au cinéma, beau parce que dérisoire.
Retrouvez toutes les critiques sur le site "Elle"
La revue de presse AlloCiné de "Elle"



Cahiers du Cinéma - Jean-Pierre Rehm Barème AlloCiné* :

Sans faire de façons, sûre de son sujet, Sojcher ne joue ni la concurrence, ni la condescendance. Retranché modeste, merci, derrière des plans aussi plats qu'à la télé, il a préféré mettre les artistes et leurs oeuvres au premier plan.
La revue de presse AlloCiné de "Cahiers du Cinéma"



MCinéma.com - Anthony Clément Barème AlloCiné* :

Ode à la fièvre créatrice, qui met à nu une passion exacerbée du cinéma. [...] On peut [...] regretter une excessive rigueur formelle, qui fait se succéder mécaniquement extraits et explications. Mais le réalisateur sait imprégner le spectateur de leurs univers déjantés. [...] Cette plongée au coeur de la passion adresse un joli pied de nez à une vision mercantile de l'art. Vivifiant.
Lire la critique complète sur le site "MCinéma.com"
Retrouvez toutes les critiques sur le site "MCinéma.com"
La revue de presse AlloCiné de "MCinéma.com"



L'Humanité - Jean Roy Barème AlloCiné* :

[...] inénarrable nanar digne du surréalisme déconnant à la C'est arrivé près de chez vous. [...] la salle est pliée de rire du début à la fin de cette pochade qui conjugue goût de l'absurde, sens prononcé de l'autodérision et culte de la série B, soit, là encore, une forme irraisonnée d'amour du cinéma.
Retrouvez toutes les critiques sur le site "L'Humanité"
La revue de presse AlloCiné de "L'Humanité"



Zurban - Charlotte Lipinska Barème AlloCiné* :

Un projectionniste, un prof d'éco et un maçon, réalisent des films coûte que coûte. [...] On rit franchement avant de s'incliner devant tant de ferveur et de persévérance. Comme le dit Rousseau (ndlr : un de ces trois cinéastes) "Si j'avais eu les moyens de Spielberg, j'aurais fait mieux. S'il avait eu mes moyens, jamais il n'aurait fait de cinéma."
Retrouvez toutes les critiques sur le site "Zurban"
La revue de presse AlloCiné de "Zurban"



Cinéastes - Edgar Vinatier Barème AlloCiné* :

Le documentaire, probablement monté par des fans du décrochage régional de France 3 Champagne-Ardenne, revient sur la carrière de trois cinéastes belges qui ont débuté après guerre. [...] Obnubilés par le simple fait de faire des films et non de les réussir, de les améliorer progressivement ou même de les vendre, chacun empile les nanars.[...] Le documentaire n'atteint pourtant pas toujours le même degré de délire que son contenu.
Lire la critique complète sur le site "Cinéastes"
Retrouvez toutes les critiques sur le site "Cinéastes"
La revue de presse AlloCiné de "Cinéastes"



TéléCinéObs - Emmanuel Luc Barème AlloCiné* :

Dans ce court documentaire, percutant et drôle, le réalisateur dresse le portrait de trois cinéastes belges. [...] Beaucoup, beaucoup de passion. Et un peu de folie, quand même - mais quel créateur n'en a pas ?
Retrouvez toutes les critiques sur le site "TéléCinéObs"
La revue de presse AlloCiné de "TéléCinéObs"



Le Figaroscope - Françoise Maupin Barème AlloCiné* :

[...] des tenants de l'art brut, mais sur pellicule. Le moins qu'on puisse dire, c'est que leurs oeuvres, interprétées par des amateurs, avec des effets spéciaux à trois francs six sous, laissent le spectateur perplexe, partagé entre le fou rire et l'ébahissement. Ces trois compères sont belges, et l'entarteur Noel Godin et Benoît Poelvoorde sont leurs plus fervents supporters. A plat pays, gros délires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
so
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 36
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: CINEASTES A TOUT PRIX   Sam 10 Juin 2006 - 14:18

whaou quel article merci53

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://benoitpoelvoorde.actifforum.com
FRED

avatar

Masculin Nombre de messages : 226
Age : 32
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: CINEASTES A TOUT PRIX   Sam 10 Juin 2006 - 16:56

cheers cheers cheers 044 whaou merci53 smiley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fred-online.tk
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CINEASTES A TOUT PRIX   

Revenir en haut Aller en bas
 
CINEASTES A TOUT PRIX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blu-Ray] Mary à tout prix
» Plaire à tout prix de Moyoco Anno
» [Série] Championne à tout prix
» La Danse à tout prix
» Mary A Tout Prix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BENOIT POELVOORDE :: FILMOGRAPHIE-
Sauter vers: