AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  votesvotes  

Partagez | 
 

 REPOSE-TOI BEN !!!!!!!!!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BENGI*
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 1637
Age : 69
Localisation : BANLIEUE - PARIS.
Loisirs : PHOTO - PEINTURE - CINEMA.
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: REPOSE-TOI BEN !!!!!!!!!!!!!   Mer 2 Mai 2007 - 13:19



EN TOURNAGE AVEC BENOIT POELVOORDE

Par Stéphanie BELPECHE




Le comédien belge est le héros d'une comédie fantastique pour enfants, Les deux mondes où, dans un univers parallèle, Benoit "Rémy" Poelvoorde sauve toute une population de l'esclavage. Nous avons retrouvé l'acteur dans le 10e arrondissement de Paris, en plein tournage. Rencontre avec un homme qui se prend pour le Messie.


C'est la fin du marché place Sainte-Marthe, quartier populaire du 10e arrondissement de Paris. Les commerçants empilent les cageots vides, des feuilles de salade jonchent le sol. Au bistrot du coin, des couples boivent un café en terrasse, profitant des premiers rayons de soleil. "Rémy", en survêtement, le teint hâlé, chemine le sourire aux lèvres. Soudain, le temps s'arrête. Les pigeons sont figés en plein vol. Les passants ne bronchent pas d'un cil. Rémy regarde autour de lui, avant de plonger la tête la première dans le trottoir comme on le ferait dans une piscine ! La chute est amortie par un matelas. On garde la prise. Benoît Poelvoorde se relève et va complimenter la trentaine de figurants, tous des mimes.

Daniel Cohen peaufine une des dernières scènes de son nouveau long-métrage, Les deux mondes. Une comédie fantastique qui retrace le fabuleux destin d'un restaurateur de tableaux, réservé et insignifiant, découvrant l'existence d'un univers parallèle où il est considéré comme une sorte de Messie. Il va trouver en lui des ressources insoupçonnées pour sauver une population opprimée. "Le glissement espace-temps fait que trois mois passés là-bas ne représentent qu'un quart de seconde ici, s'enthousiasme Benoît Poelvoorde. J'ai trouvé le scénario génial. Il m'a redonné le goût du cinoche."

De son propre aveu, le comédien belge est sorti éreinté du tournage d'Astérix 3. "J'étais un peu déprimé. Ça a duré cinq mois. Trop d'énergie dépensée. J'avais envie de revenir à des choses simples. C'est regrettable de sophistiquer pour faire rire. Quand on dépense des millions, on prend le risque de perdre la magie. Les deux mondes, c'est une cure de jouvence." Pourtant, Daniel Cohen a obtenu les moyens de ses ambitions (soutenu en partie par Gaumont et TF1) pour réaliser cette fable familiale, "rencontre improbable entre Le seigneur des anneaux et Claude Sautet", selon Poelvoorde : un séjour en Afrique du Sud, des effets spéciaux, mais pas seulement.

"Dans une scène, je me fais poursuivre par 3.000 soldats qui n'ont qu'une envie : me bouffer ! Daniel a reconstitué un royaume pour de vrai, en dur. Je n'ai pas eu de bol : j'ai commencé l'aventure avec une côte cassée. Mais j'ai tenu le coup. Voir une centaine de cascadeurs simuler une bataille en plein désert, ça motive." La première fois que Rémy est catapulté dans l'autre monde, il apparaît en costume, une cafetière à la main. "Devant des mecs à moitié à poil en train d'égorger un boeuf ! Vous racontez une histoire pareille à votre entourage, on vous prend pour un cinglé."

Il enchaînera en 2007 avec la suite des Randonneurs

Daniel Cohen explique "la fuite de Rémy dans un univers intérieur face à l'agression permanente dont il est victime au quotidien dans une société anxiogène". Qui mieux que Benoît Poelvoorde pouvait incarner ce héros décalé ? "Personne. J'ai attendu qu'il termine Astérix. Les acteurs ne sont pas interchangeables." L'intéressé croit "mordicus" au film. "Il ne passera pas inaperçu. Et peut-être bien qu'on ira aux César avec." En attendant, il enchaînera en 2007 avec la suite des Randonneurs, "pour fêter les dix ans", puis avec Ciné man de Yann Moix. "Un homme qui traverse l'histoire du cinéma à la recherche de sa femme. Je joue cent personnages incrustés, à la manière de Podium, dans des classiques de Méliès, Melville, Scorsese... Vous vous rendez compte, je vais donner la réplique à Gabin. Mon apothéose. Je ne vois pas ce que je pourrai faire après ça."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
REPOSE-TOI BEN !!!!!!!!!!!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tony Curtis repose en paix.
» Viens. Repose toi.
» Quand je repose en toi
» [Kellerman, Jonathan] Alex Delaware - Tome 16: Qu'elle repose en paix.
» [TROUVE] Ensemble repose-mains pour MC4000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: BENOIT POELVOORDE :: ARTICLES DE PRESSES ET INTERVIEWS.-
Sauter vers: